Yoga Bikram : Fin des poursuites judiciaires

yoga chaud

Bikram Choudhury, l’un des yogis les plus connus au monde et le créateur du yoga Bikram, a accepté de mettre fin aux poursuites judiciaires dans l’affaire qui l’oppose à son ancien élève qu’il accuse de lui voler sa méthode d’enseignement et sa série de positions de yoga. La série de 26 positions de yoga qui est enseignée dans les cours de yoga Bikram et protégée par les lois de propriété intellectuelle aux Etats-Unis et elle ne peut être enseignée que dans les studios de yoga Bikram affiliés qui ont obtenus les certificats nécessaires.

Bikram Choudhury a compris assez tôt qu’il devait protéger la série spécifique de 26 positions qui est au cœur des cours de yoga Bikram. Il a déposé un brevet aux Etats-Unis qui protège cet enchainement spécifique. C’est pour cela que certains studios proposent des cours de yoga Bikram, en suivant exactement les 26 positions pendant 90 minutes et en respectant à la lettre les instructions de Bikram Choudhury tandis que d’autres studios proposent des cours de yoga chaud, et incluent des positions différentes ou des enchainements différents et peuvent proposer des cours de 45 ou 60 minutes. Les studios de yoga chaud ne sont pas affiliés à la méthode Bikram. Certains affirment que la méthode Bikram est la seule à apporter des résultats sur la santé et le bien être et à protéger des blessures lors des enchainements de position. D’autres pensent que les autres formes de yoga chaud sont également bénéfiques pour la santé et que les cours de yoga chaud avec d’autres séries de positions peuvent également avoir des résultats comparables.

Le procès qui vient de prendre fin a semé la polémique dans le monde du yoga. De nombreuses personnes qui pratiquent le yoga pensent qu’il est impossible de protéger comme une marque une position de yoga qui existe depuis 5000 ans. D’autres pensent que Bikram Choudhury a eu raison de protéger cet enchainement spécifique qui est sa création et le fruit de son travail. En fin de compte, les deux camps ont décidé d’arrêter les frais et de mettre fin aux poursuites judiciaires. L’accusé, le groupe Yoga to the People qui gère plusieurs studios de yoga aux Etats-Unis a accepté de ne plus faire de classe avec la série de 26 positons du yoga Bikram. Par contre, ils vont continuer à proposer des cours de yoga dans des salles chauffées mais avec d’autres enchainements et d’autres positions pour ne plus risquer de poursuites. Les cours de Yoga to the People sont proposés pour seulement 8 dollars contre 25 dollars en moyenne pour les cours de yoga Bikram.

Le bureau qui gère les droits de propriété intellectuelle aux Etats-Unis a également annoncé que plus aucune forme d’exercice, dont le yoga, ne pourra être protégé à l’avenir afin d’éviter des polémiques comme celle-ci. On peut donc considérer que les responsables des studios Yoga to the People ont fait passer leur point de vue, c’est-à-dire que personne ne peut réclamer des droits sur des positions de yoga vieilles de 5000 ans, mais qu’ils préfèrent continuer à enseigner le yoga chaud sans controverse plutôt que de continuer une querelle juridique couteuse.